14 mars 2022 : pass vaccinal suspendu et fin du port du masque

Retrouvez aussi ...

    14 mars 2022 : pass vaccinal suspendu et fin du port du masque

    À compter du lundi 14 mars 2022, la présentation du pass vaccinal  ne sera plus demandée (sauf dans les établissements de santé, les Ehpad et les établissements accueillant des personnes en situation de handicap). Le port du masque en intérieur n’est plus obligatoire (sauf dans les transports collectifs).

     

     

    Pass sanitaire

     

    Depuis le 14 mars, le pass vaccinal » est suspendu jusqu’à nouvel ordre dans tous les endroits où  il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…). Le pass sanitaire reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

     

     

    Éducation

     

    Par ailleurs, à partir du 14 mars 2022, le port du masque en classe pour tous les élèves et les personnels ne sera plus obligatoire. Le protocole sanitaire passe au niveau 1 (niveau vert) dans l’ensemble des écoles primaires, des collèges et des lycées du territoire national : fin du brassage des élèves par niveau, fin des restrictions pour la pratique des activités physiques et sportives (retour des sports de contacts en intérieur).

     

     

    Travail

     

    En outre, le protocole sanitaire en entreprise cessera de s’appliquer à partir du lundi 14 mars 2022 : fin du port du masque obligatoire et de la distanciation sociale. Le télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.

     

     

    Déplacements

     

    Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

    • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
    • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
    • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’assurance maladie.

     

    > Plus d’informations