COVID-19 : activités maritimes réglementées

Retrouvez aussi ...

    COVID-19 : activités maritimes réglementées

    Dans le cadre des mesures visant à ralentir la propagation du covid-19, la préfecture maritime de l’Atlantique a pris un nouvel arrêté réglementant temporairement les activités maritimes le long du littoral de l’Atlantique.

     

     

    CE QUI EST AUTORISÉ 

     

    • Les activités professionnelles en mer (navigation de commerce, pêche, cultures marines, …) ;
    • La pratique (essais, entraînements, compétitions) de ces activités par des sportifs professionnels et de haut niveau ; 
    • La pratique de ces activités par des groupes scolaires et périscolaires ; 
    • Les activités sportives participant à la formation universitaire ; 
    • Les activités physiques des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap reconnu par la maison départementale des personnes handicapées ; 
    • La navigation nécessaire à la mise à l’hivernage ou à la vérification des lignes de mouillage des navires de plaisance mouillés hors des ports maritimes ; 
    • La navigation de plaisance pour motif impérieux ; 
    • La navigation des navires et engins nautiques dans le cadre d’une mission de service public ou d’une opération de sauvetage ; 
    • Les activités de transport de passagers en mer (dans les conditions du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020).

     

     

    CE QUI EST INTERDIT 

     

    • Les manifestations nautiques sont interdites, sauf si elles entrent dans le cadre du maintien de l’activité des sportifs professionnels et de haut niveau ; 
    • La pratique de loisir des activités nautiques, de plaisance et de plongée. 

     

     

    La préfecture maritime rappelle la nécessité de rester chez soi et de reporter ses sorties en mer afin de vous protéger et de ne pas exposer davantage les personnels de secours et de santé, déjà très sollicitées et dans des conditions bien souvent difficiles.

     

    Chaque opération de secours en mer peut représenter une victime en plus à prendre en charge par des services hospitaliers actuellement en première ligne pour combattre l’épidémie.

     

    Des contrôles seront réalisés par les services de l’État pour veiller à la bonne application de ces règles en mer. Les contrevenants seront sanctionnés.

     

    Arrêté n°2020-109 du 2 novembre 2020